Christiane donne les organes de sa fille

samedi 6 mars 2010
par  Pierre PETITGAS, Yolande BERTRAND-LABORDE
popularité : 23%

Le 28 février 1995, ma fille Virginie, âgée de 29 ans, mourait subitement d’une rupture d’anévrisme.

Transférée à l’hôpital, pour tenter de la sauver, après une heure d’attente, un médecin ré-animateur est venu nous dire d’aller lui dire Adieu.

Douleur IMMENSE, indescriptible.

On nous indique que Virginie est dans un service spécial. Là, dans une minable petite salle d’attente, froide et triste, la coordonnatrice s’adresse à ma sœur, pour lui demander si je serais d’accord pour le Don d’Organes.

Immédiatement, j’ai dit "OUI".

Après l’enterrement de Virginie, je suis revenue voir La coordonnatrice, pour savoir. J’ai su l’âge et le sexe de ceux qui ont reçu les organes de ma fille. J’ai suivi, à travers la coordonnatrice, le résultat de ces greffes.

Ma fille voulait reprendre ses études de médecine pour soigner. Elle a non seulement soigné, mais guéri de nombreuses personnes.

Je rêve à ces petits-enfants qui, grâce aux organes greffés de ma fille sur l’un de leurs parents sont aussi un peu “mes petits-enfants”.

Christiane.


Annonces

Recherche Bénévoles

Même avec peu de disponibilité, vous pouvez soutenir la lutte contre la pénurie de greffons et la cause du don d’organes dans votre localité.

Logo CDO