Don d’organes et Témoins de Jehovah

vendredi 30 avril 2010
par  Yolande BERTRAND-LABORDE
popularité : 100%

En matière de don d’organes, chaque témoin de Jéhovah prend position selon sa conscience et personne ne doit intervenir dans sa décision en ce qui concerne les transplantations  . Toutefois, il est vrai que chaque personne peut accepter les transplantations   en respect du caractère sacré du sang , donc de la vie.

L’exemple sans doute le plus particulier est la greffe   de moelle osseuse  .

La Bible dit expressément que les serviteurs de Dieu doivent ‘s’abstenir du sang’. selon les Actes 15:28, 29 ; et Deutéronome 12:15, 16.

Les hématies ou globules rouges proviennent de la moelle osseuse   rouge, les Saintes Écritures n’associent pas la moelle au sang. En fait, la moelle animale est mise au même rang que toutes les autres formes de chair comestibles.
En Esaïe 25:6 nous lisons que Dieu préparera à ses serviteurs un banquet au menu duquel figurent des "mets bien huilés pleins de moelle". Lorsqu’on abat et qu’on saigne normalement une bête, on n’extrait jamais tous les globules sanguins de sa moelle. Néanmoins, une fois cette opération accomplie, toutes les chairs de l’animal peuvent être consommées, y compris la moelle.

Dans tous les cas , le témoin Chrétien se renseignera auprès du corps médical, sachant que c’est un donneur vivant,et il se peut que le prélèvement   renferme encore du sang. Par conséquent, pour le don d’organes, chaque chrétien devra déterminer s’il considère le greffon   comme un simple tissu   ou comme de la chair non saignée.

La Bible n’interdit pas expressément les transplantations   d’organes, dans certains cas, le transplant humain n’est pas destiné à toujours rester tel quel dans l’organisme du receveur. On dit en effet que les cellules du corps se renouvellent tous les sept ans environ, ce qui serait également vrai de n’importe quel tissu   transplanté.
Il est évident que les avis et les consciences sont partagés sur cette question des transplantations  . Bien que la Bible interdise formellement la consommation du sang, elle ne renferme aucun commandement précis condamnant la greffe   d’autres tissus   humains.

Chaque témoin de Jéhovah qui se trouve dans l’obligation de prendre une décision devrait donc peser avec soin et dans la prière les facteurs impliqués et décider, en accord avec sa conscience, de ce qu’il peut ou ne peut pas faire devant Dieu. Il s’agit là d’une affaire personnelle selon Galates. 6:5 :
"Car chacun portera sa propre charge."


http://www.tj-encyclopedie.org/Tran...

Navigation

Mots-clés de l'article

Annonces

Recherche Bénévoles

Même avec peu de disponibilité, vous pouvez soutenir la lutte contre la pénurie de greffons et la cause du don d’organes dans votre localité.

Logo CDO