Jocelyne & Yvanie racontent

samedi 6 mars 2010
par  Pierre PETITGAS, Yolande BERTRAND-LABORDE
popularité : 12%

Jocelyne :
- Te donner ce rein était ma volonté extrême. Jamais rien ne m’aurait fait changer d’avis. Tu es la jeunesse, moi j’ai déjà parcouru beaucoup d’années dans le confort d’une bonne santé.
Je ne voulais pas que tu passes toutes ces années de jeunesse en dialyse. Je savais que je pouvais avoir une victoire sur ta maladie, t’épargner cette dépendance et toutes ces souffrances morales et physiques… J’allais te revoir vivre comme avant. J’aurais été capable d’affronter des montagnes pour cet objectif.

Yvanie  :
- Je mesure aujourd’hui toute la force de l’amour qui t’a amenée à me faire ce cadeau inestimable, ce don de vie, cette nouvelle chance. Je sais que jamais tu ne t’es posée une seule question à son sujet. Tes choix te sont toujours apparus comme les seuls possibles, tu qualifies toi même ton attitude de « naturelle ». Moi, je la trouve infiniment généreuse et courageuse. Les mots me manquent ou me paraissent dérisoires pour pouvoir la qualifier comme je le souhaiterais.

Jocelyne :
- Aujourd’hui, tu es redevenue la jeune femme indépendante, heureuse de vivre, que je connaissais. Tu avais peur pour moi… Tu vois, je vis à l’identique. Mon état de santé est le même qu’avant, je n’ai mal nulle part. Tu portes en toi le rein de l’amour… et forcément, il ne peut que bien fonctionner.

Yvanie :
- Pour m’avoir donné la vie une seconde fois, Merci, Maman.

Jocelyne, 60 ans, donneuse et Yvanie, 31 ans, receveuse.


Annonces

Recherche Bénévoles

Même avec peu de disponibilité, vous pouvez soutenir la lutte contre la pénurie de greffons et la cause du don d’organes dans votre localité.

Logo CDO