L’action du Collectif Don d’Organes se concrétise...

Le sénateur Jean-Pierre SUEUR propose de créer un Registre national de consentement au don d’organes.
mercredi 6 octobre 2010
par  Pierre PETITGAS
popularité : 12%

Lors de la rencontre au Sénat le 27 février 2010, Pierre PETITGAS, Président du Collectif Don d’Organes   et le sénateur Jean-Pierre SUEUR ont longuement échangé sur la pénurie de greffons et l’incohérence de la loi de bioéthique  , qui, en matière de don d’organes post mortem  , n’enregistre et ne protège ... que les refus.

Auteur de nombreuses propositions de loi, le sénateur Jean-Pierre SUEUR, a écouté avec beaucoup d’attention les arguments du Collectif Don d’Organes  , et s’est montré sensible à la nécessité et au devoir de protéger la volonté du don d’organes et de tissus   après la mort pour sauver des vies.

Jean-Pierre SUEUR a convaincu un certain nombre de ses collègues de proposer la création d’un Registre National du Consentement au don d’organes et de tissus.

Sénateur J-P. SUEUR Cette proposition de loi est un évènement important.

Il montre que la priorité de la communication sur le don d’organes doit porter sans relâche sur l’amélioration qui peut être apportée à la loi de bioéthique   sans abandonner le principe du consentement présumé.

Mais Présumer n’a de sens qu’en absence d’une certitude qui doit d’abord être isolée et protégée.

Le Collectif Don d’Organes   affirme la logique suivante :
- d’abord protéger le consentement explicite au don d’organes et de tissus   pour sauver des vies, par un enregistrement officiel, comme c’est le cas pour les refus ;
- ensuite bien sûr, mais seulement en l’absence d’un avis explicite enregistré (consentement ou refus), appliquer le principe du consentement présumé.

Cette disposition, totalement respectueuse de la volonté de la personne décédée, deviendrait cohérente avec ce qui est possible pour le choix de l’incinération ou du don du corps à la science.

Elle diminuerait les pertes annuelles de greffons consécutifs au refus familial portant sur des donneurs potentiels ...

Un refus familial qui est d’ailleurs souvent regretté, à postériori, par la famille et les proches... mais hélas trop tard.


Documents joints

Sénat - Proposition de Loi n°735
Sénat - Proposition de Loi n°735

Annonces

Recherche Bénévoles

Même avec peu de disponibilité, vous pouvez soutenir la lutte contre la pénurie de greffons et la cause du don d’organes dans votre localité.

Logo CDO