La Communication du Collectif Don d’Organes

Ethique générale de la communication
mardi 4 mai 2010
par  Collectif Don d’Organes
popularité : 13%

Rassembler ce qui est épars, informer avec justesse et communiquer ensemble.
Des bénévoles et des associations diverses qui œuvrent dans leur domaine particulier, se retrouvent au sein du Collectif Don d’Organes pour soutenir et promouvoir l’information et la communication sur la promotion du don d’organes et de tissus   humains en général, et sur la lutte contre la pénurie de greffons en particulier.
La crédibilité de l’information et de la communication auprès du grand public exige un cadre rigoureux de respect, une pratique sans reproche, et une réflexion attentive sur le sens et la précision des mots.
C’est en quelques mots, l’éthique que le Collectif Don d’Organes s’engage à suivre dans sa ligne générale de communication.

En 1976, le sénateur Henri Caillavet, s’appuyait sur l’hypothèse humaniste de solidarité présumée pour poser dans la Loi le principe du « consentement présumé » aujourd’hui en vigueur dans la Loi de bioéthique   française.

Le consentement explicite au prélèvement   post mortem   des organes et tissus   humains que nous cherchons à promouvoir, est un engagement citoyen et solidaire affirmé.

La communication et l’information de promotion de cet engagement civique imposent une attitude laïque, c’est à dire une neutralité absolue et un profond respect des diverses sensibilités individuelles, morales ou religieuses, comme des différents choix de vie des publics cibles.

La promotion du don d’organes post mortem  , volontaire, anonyme, gratuit, respectueux de la dignité humaine, est donc étrangère à toute assimilation de communication à caractère mercantile.

Notre communication civique s’interdit des pratiques de ce type qui, parfois, avec précaution et modération, peuvent être considérées comme commercialement tolérables… mais d’ailleurs rarement pertinentes lorsqu’il s’agit de convaincre.

Un père de famille qui a fait don des organes et tissus   de sa fille de 17 ans a eu l’occasion de rencontrer et échanger sur ce sujet avec un autre parent d’un copain de sa fille décédée. Ce copain, très malade depuis plusieurs années et en liste d’attente d’une greffe   a bénéficié d’une transplantation   plusieurs mois après le décès de sa fille. Devant la joie immense exprimée par cette famille, il dit qu’à ce moment là, il a compris qu’un immense malheur est quelquefois la source de très grands bonheurs. Cette problématique, incontournable pour l’instant, nécessite d’être abordée avec une grande pudeur, avec des mots mesurés, justes et précis.

C’est uniquement en respectant la Vie, sa richesse, et en parlant de la joie de Revivre   que cette promotion devient crédible auprès de nos partenaires :
- Les personnes qui envisagent de demander une carte de donneur pour sauver des vies ;
- Les enseignants et les élèves qui préparent des projets d’éducation à la citoyenneté ;
- Les chefs d’établissement ou d’entreprises qui accordent des interventions ;
- Les collectivités territoriales sollicitées pour obtenir des subventions.


Annonces

Recherche Bénévoles

Même avec peu de disponibilité, vous pouvez soutenir la lutte contre la pénurie de greffons et la cause du don d’organes dans votre localité.

Logo CDO