La mort reste encore un sujet tabou en France

mercredi 10 mars 2010
par  Pierre PETITGAS, Yolande BERTRAND-LABORDE
popularité : 15%

La mort reste un sujet « tabou » en France.

Sujet encore difficile à aborder avec ses proches et/ou sa famille, car cela dérange.

Cependant, la mort peut aussi redonner la vie ou bien améliorer considérablement la qualité de vie de personnes malades.

En effet, la mort encéphalique   (1 % des décès) permet de donner ses organes pour des malades qui n’ont aucune autre solution thérapeutique.

Dans le contexte d’un décès brutal, toujours perturbant et considéré comme injuste, il est important d’éviter à la famille de devoir parler au nom d’un proche, raison pour laquelle j’insisterai sur la nécessité d’exprimer son désir.

En tant que coordinatrice de prélèvement   d’organes, et étant confrontée à ces familles en grande détresse, ma fonction me paraît importante dans l’accompagnement des familles endeuillées.

Il faut réellement prendre position sur ce sujet de son vivant : en parler autour de soi, prendre la carte de donneur d’organes ou en cas de refus, s’inscrire sur le registre   national prévu à cet effet.

Cet acte de générosité reste primordial dans notre société où chacun peut être amené un jour aussi ... à recevoir.

France.


Annonces

Recherche Bénévoles

Même avec peu de disponibilité, vous pouvez soutenir la lutte contre la pénurie de greffons et la cause du don d’organes dans votre localité.

Logo CDO