La réforme de la biologie médicale est menacée !

jeudi 17 février 2011
par  Yolande BERTRAND-LABORDE
popularité : 28%

Passé inaperçu, un amendement adopté dans le cadre de la révision des lois de bioéthique jeudi 10 février dernier, annule l’ordonnance de réforme de la biologie   médicale du 13 janvier 2010. Motif invoqué : l’ordonnance restreint l’exercice de la biologie   médicale aux seuls diplômés d’un DES en biologie  , excluant de fait chercheurs et infirmières libérales.
Ce qui embarrasse, voire handicape le fonctionnement des CHU, mais aussi des cabinets d’infirmières libérales.

L’amendement 17 avait été adopté par la commission des affaires sociales, comme l’a énoncé Jean Leonetti, rapporteur de la loi. Présent lors des débats, Xavier Bertrand, ministre de la Santé, n’a opposé aucune résistance à l’adoption de cet amendement. Contacté, le ministère de la Santé a en effet avoué que l’ordonnance devait être amendée sur de nombreux points, sans pour autant être supprimée. Les associations de biologistes sont pour leur part furieuses et inquiètes, et espèrent bien faire sauter cet amendement au Sénat.

C’est incompréhensible, la réforme de la biologie   a été annulée par le groupe politique qui l’a portée sur ses fonts baptismaux

a déclaré à Décision Santé Jean-Gérard Gobert, président de la FNSPBHU [1].
En attendant, huit organisations syndicales de biologistes ont fait paraître un communiqué où elles « regrettent profondément que l’adoption de cet amendement mette une épée de Damoclès sur la réforme de la biologie   et ouvre grand la voie du passage du médical au commercial et à toutes les délocalisations. »


Source : Décision Santé
J. – B. G.

Information du 14.02.11 11:08


[1Syndicat des biologistes pharmaciens hospitaliers et hospitaliers universitaires.


Annonces

Recherche Bénévoles

Même avec peu de disponibilité, vous pouvez soutenir la lutte contre la pénurie de greffons et la cause du don d’organes dans votre localité.

Logo CDO