Le Don de moelle osseuse

lundi 8 juin 2009
par  Pierre PETITGAS
popularité : 21%

Un engagement pour autrui

JPEG - 266.5 ko La greffe   de moelle osseuse   est une pratique thérapeutique reconnue qui permet, souvent, la guérison de maladies mortelles.

Ces maladies, telle que la leucémie   ou l’aplasie, ont de graves conséquences sur la moelle osseuse   et pour ceux qui en souffrent, la greffe   d’une moelle osseuse   saine représente souvent le seul espoir de guérison.

Une des conditions absolues de succès d’une greffe   de moelle est la compatibilité tissulaire du donneur et du receveur. Il faut donc greffer au malade une moelle osseuse   aussi identique que possible à la sienne quant à ses caractéristiques tissulaires dénommées groupage HLA   (Human Leucocytes Antigens).

Les recherches d’un donneur compatible s’orientent d’abord vers les frères et sœurs du malade. Mais les familles nombreuses se font plus rares et finalement ce n’est qu’un seul malade sur quatre qui a la chance de trouver un donneur compatible dans sa fratrie c’est à dire ayant hérité des mêmes caractéristiques tissulaires paternelles et maternelles que lui.

Dans de nombreux cas, le seul espoir de guérison repose donc sur le fait de trouver un donneur non apparenté compatible avec le receveur. Les chances de compatibilité sont alors de une pour un million.

JPEG - 267.7 ko
Dès 1971, les premiers Registres de donneurs volontaires se développent, d’abord en Europe, puis au Etats-Unis. L’association France Greffe   de Moelle (FGM), gère le Registre   National de donneurs de moelle, voit le jour en 1987. FGM reçoit du Ministère de la Santé la mission de développer et de gérer un fichier de donneurs volontaires relié à l’ensemble des Registres internationaux pour le bénéfice des patients nationaux et internationaux.

Depuis le 1er septembre 2006 c’est l’Agence de la biomédecine qui a la gestion de ce fichier.

En savoir +

Qu’est-ce que la moelle osseuse ?

Il ne faut pas confondre la moelle osseuse   avec la moelle épinière qui appartient au système nerveux.

La moelle osseuse  , riche en cellules souches   hématopoïétiques, est répartie dans les os du corps.
Elle joue un rôle vital dans le fonctionnement du corps humain.
Ces cellules souches   hématopoïétiques produisent l’ensemble des cellules sanguines indispensables à la vie :

- Les globules rouges qui transportent l’oxygène,
- Les globules blancs qui protègent des infections,
- Les plaquettes qui arrêtent les saignements.

Ces cellules souches   hématopoïétiques se renouvellent régulièrement.

Qui a besoin d’une greffe de moelle osseuse ?

Ce sont essentiellement les malades dont la moelle ne fonctionne plus (aplasie) ou est envahie par des cellules cancéreuses (leucémie  ).

Une maladie affectant la moelle osseuse   a de graves conséquences : en effet, l’absence de globules rouges entraîne une anémie ; l’absence de globules blancs, des infections ; et celle des plaquettes, des hémorragies.

Pour qu’une greffe   réussisse, il faut que la moelle osseuse   du donneur et le corps du malade s’acceptent mutuellement. Pour y parvenir, il faut donc donner au malade une moelle osseuse   aussi identique que possible à la sienne.

C’est parmi les frères et soeurs qu’on trouve le plus facilement des sujets ayant le même groupe tissulaire appelé groupe HLA  .

Mais tous les malades n’ont pas cette chance. Une fois sur 4 seulement,on trouve un frère ou une soeur compatible. C’est dire que dans 3 cas sur 4, le malade ne pourra bénéficier de greffe   de moelle, à moins qu’un donneur volontaire en dehors de la famille, ayant le même groupe HLA  , lui donne un peu de sa propre moelle.

Qui peut devenir donneur volontaire ?

Toutes les personnes en bonne santé, de 18 à 50 ans, qui acceptent d’être disponibles pour donner un peu de leur moelle osseuse   à un malade qu’elles ne connaitront jamais.
Elles resteront inscrites sur le registre   des donneurs volontaires jusqu’à l’âge de 60 ans révolus.

Comment détermine t-on le groupe tissulaire (HLA) ?

Avec un petit prélèvement   de sang. Le groupe tissulaire est déterminé par un laboratoire spécialisé, rattaché à France Greffe   de Moelle.
Pourquoi un registre   de donneurs volontaires ?

Pour 70 % des patients, en raison de l’extrême variété du système HLA  , un registre   composé de volontaires offre des possibilités de trouver un donneur strictement compatible.

D’autres alternatives apparaissent : sang de cordon  , cellules de sang périphériques, chimiothérapie, cellules souches   hématopoïétiques.

Comment peut-on s’inscrire comme donneur de moelle osseuse ?

Nous vous offrons la possibilité de Télécharger le formulaire d’inscription et de l’imprimer.
Il vous faut alors le remplir, le dater, le signer impérativement, et l’adresser à l’ADOT de votre département. Vous trouverez ses coordonnées sur ce site, dans la rubrique "Collectif Don d’Organes  ", en cliquant sur votre association départementale.

Pour les départements sans ADOT, c’est le Secrétariat national de la fédération FRANCE ADOT qui est indiqué.

Télécharger le formulaire d’inscription au don de moelle osseuse   (format .pdf, 530ko)

Quand donne-t-on sa moelle osseuse ?

Suite à la première prise de sang, le donneur est inscrit sur le registre   des volontaires pour le don de moelle.

Cet engagement implique de :

- Signaler tout changement d’adresse et d’identité auprès de France Greffe   de Moelle.
- Rester fidèle à son engagement.

En effet, le volontaire peut ne pas être appelé dans l’immédiat (pas de patient compatible).

S’inscrire c’est s’engager pour une longue durée.

En quoi consiste le don de moelle osseuse ?

Le médecin ne prélève la moelle osseuse   qu’afin de la greffer à un malade.

La quantité de moelle prélevée est en rapport avec la morphologie du receveur. Le prélèvement   s’effectue par plusieurs ponctions au niveau des os du bassin, sous anesthésie générale (hospitalisation la veille du don, pour une durée de 2 jours).

Ce don justifie un arrêt de travail. Cette hospitalisation n’entraine aucun frais pour le donneur et le receveur.

L’activité de la moelle osseuse   augmentera immédiatement après la ponction et réparera cette perte qui n’aura aucune conséquence sur la numération sanguine (il est prévu une transfusion de son propre sang après le prélèvement   de moelle). La moelle est injectée au receveur par voie intraveineuse.

Qu’est-ce que le Don de Cellules Souches Périphériques (CSP) ?

Les Donneurs de Moelle Osseuse   inscrits sur le Registre   National ont désormais la possibilité de donner un autre type de cellules souches   : les cellules souches   périphériques (CSP).

L’engagement initial signé par tout nouveau donneur au moment de son inscription fait état de ces 2 possibilités de don, mais en tout état de cause le donneur reste avant tout un Donneur de Moelle Osseuse   et doit s’engager dans ce sens (accepter une anesthésie générale).

Les CSP sont des cellules souches   de la moelle osseuse   qui vont sortir des os, grâce à l’action d’un médicament injecté au donneur par voie sous-cutanée pendant 4 à 5 jours, et passer ainsi dans la circulation sanguine. Par une procédure de cytaphérèse, c’est à dire de tri des cellules par une machine, les cellules souches   nécessaires au patient vont être récupérées, alors que les cellules sanguines du donneur lui seront restituées. La procédure se fait sans anesthésie.

Le don de CSP peut se faire à l’occasion d’un 1er don, ou bien, dans 3 % des cas actuellement, lors d’un second don pour le même patient. Ce nouveau type de prélèvement   permet d’obtenir un greffon   plus riche en cellules souches   utiles à la prise du greffon  . Le choix de ce type de prélèvement   est exclusivement fait par le médecin greffeur ; la demande est validée par un comité d’experts, puis proposée au donneur concerné auquel toutes les explications sont fournies.

Celui-ci reste absolument libre d’accepter ce type de don ou de préférer le don traditionnel de moelle osseuse  .

Quels sont les risques pour le donneur ?

En dehors des risques associés à toute forme d’anesthésie, le don de moelle osseuse   est sans danger.

Qui prend en charge les frais ?

L’établissement public de santé qui réalise le prélèvement   prend à sa charge les frais d’examens afférents au prélèvement  , la totalité des frais d’hospitalisation, les frais de transport ainsi que, le cas échéant, l’indemnisation de la perte de rémunération subie.

Que se passe-t-il lorsque je suis sélectionné pour faire un don de moelle osseuse ?

Une fois la date du prélèvement   fixée, le centre d’accueil, en lien avec le Registre   France Greffe   de Moelle, se charge :
- de contacter le service d’hématologie de l’hôpital où le prélèvement   aura lieu ;
- de prendre rendez-vous avec l’équipe médicale de prélèvement   ;
- de réserver une chambre dans un service de l’hôpital.

Le centre d’accueil organise avec vous la consultation pré-anesthésique, obligatoire avant tout prélèvement  . Le prélèvement   nécessite en une journée d’hospitalisation et deux nuits à l’hôpital.


Lire le témoignage de Marie-Pierre


Télécharger le formulaire d’inscription

Annonces

Recherche Bénévoles

Même avec peu de disponibilité, vous pouvez soutenir la lutte contre la pénurie de greffons et la cause du don d’organes dans votre localité.

Logo CDO