Le droit international et européen du vivant

Quel rôle pour les acteurs privés ?
jeudi 23 septembre 2010
par  Yolande BERTRAND-LABORDE
popularité : 20%

Si le principe même de la " vie ", a toujours été appréhendé par le droit, au travers notamment de la personnalité juridique, l’apparition, principalement sous l’influence de la révolution biotechnologique, de la notion de " vivant " en droit est plus récente.
L’ouvrage est centré plus précisément sur une question : comment se forme et s’applique le droit universel du vivant et quel est le rôle des acteurs privés dans ce processus ?

Au travers de plusieurs études de cas, il s’agira ici de répondre à diverses interrogations : les acteurs non étatiques doivent-ils être considérés uniquement comme des titulaires de droits ou sont-ils aussi des créateurs de la norme en droit international ? Quels sont les vertus et inconvénients de cette participation, notamment sur le terrain de la légitimité et de l’effectivité de la règle ? Quelles sont les implications procédurales et normatives de l’insertion de tels acteurs ? Pour appréhender la relation, sera d’abord envisagée l’influence des acteurs privés (les comités d’éthique, la communauté scientifique, les ONG ou encore les entreprises) sur le droit du vivant puis, la place des acteurs privés dans le droit du vivant.


Annonces

Recherche Bénévoles

Même avec peu de disponibilité, vous pouvez soutenir la lutte contre la pénurie de greffons et la cause du don d’organes dans votre localité.

Logo CDO