Vivette donne à nouveau la vie à son fils

samedi 6 mars 2010
par  Pierre PETITGAS, Yolande BERTRAND-LABORDE
popularité : 33%

Quelles souffrances quotidiennes !

Savoir que l’enfant que l’on a mis au monde peut mourir comme cela tout d’un coup, sans signe avant coureur. La fonction rénale de mon fils s’est arrêtée en quelques instants, ses deux reins n’ont plus fonctionné.

On a dû l’emmener à l’hôpital en urgence, le dialyser pour qu’il puisse vivre.

Mais quelle vie à 25 ans, jeune marié avec l’avenir devant soi, une compagne, un jour des enfants, quel espoir gâché, quel avenir pour cet être que l’on a soi-même désiré ? On ne peut accepter.

La vie doit sourire.

Je ne pouvais imaginer de ne pas transmettre ce que nous ont donné nos parents, le bonheur d’être là pour rendre ceux qu’on aime heureux, sans fil à la patte qui vous rappelle toujours que vous êtes « malade ».

Je crois à la VIE. Je n’ai pas hésité à la redonner à mon fils.
Mon mari, mes autres enfants avaient peur pour moi mais pas moi.

Aujourd’hui, plusieurs années après la transplantation  , il est heureux. Je le constate tous les jours. Il est un papa comme tous les papas.

Le plus important dans la vie, c’est la VIE.

Vivette.


Annonces

Recherche Bénévoles

Même avec peu de disponibilité, vous pouvez soutenir la lutte contre la pénurie de greffons et la cause du don d’organes dans votre localité.

Logo CDO