un film de compassion et d’amour

Precious life
mardi 19 avril 2011
par  Yolande BERTRAND-LABORDE
popularité : 12%

C’est un journaliste, Shlomi Eldar, qui a réalisé ce film, qui est plus un documentaire puisque tout est vrai.
Cela se passe entre Israël et la Cisjordanie, là où survivent des Palestiniens.

Precious Life provoquera les critiques de la droite israélienne, le journaliste s’en doute. Lui, entend garder un regard équilibré sur la guerre de l’hiver 2008- 2009 : une intervention militaire était nécessaire pour mettre fin aux tirs de roquettes, mais, ajoute-t-il, "nous avons utilisé une force extrême et exagérée". A l’inverse, les Palestiniens de Cisjordanie auront l’occasion de voir que certains Israéliens ne portent pas de fusil M-16 mais un stéthoscope, et qu’ils peuvent soigner des enfants palestiniens, se félicite Shlomi Eldar. C’est aussi l’avis du professeur Raphi Walden, directeur adjoint du centre médical Sheba de l’hôpital de Tel-Aviv - où l’enfant a été opéré -, cofondateur de l’ONG Médecins pour les droits de l’homme : " Ce film est une très belle histoire de compassion et d’amour, qui montre qu’il faut lutter contre la déshumanisation de l’adversaire, et qu’il y a dans ce pays des gens qui sont favorables à la paix ." Car le cas du petit Mohamed n’est pas si isolé : le service de pédiatrie de l’hôpital accueille en permanence "plusieurs dizaines d’enfants palestiniens.
La médecine, conclut le professeur Walden, est un médium pour la paix".


Annonces

Recherche Bénévoles

Même avec peu de disponibilité, vous pouvez soutenir la lutte contre la pénurie de greffons et la cause du don d’organes dans votre localité.

Logo CDO