Collectif Don d’Organes

Réunir les énergies pour Convaincre les décideurs

Accueil > Prendre sa carte de donneur > Devenir donneur d’organes et de tissus

Devenir donneur d’organes et de tissus

lundi 2 août 2010, par Pierre PETITGAS

Le dire à vos proches

En cas de décès brutal, le personnel médical de l’hôpital va contacter en priorité votre proche entourage : famille, conjoint, compagnon...

Parler du Don

Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée.
Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don.
En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don d’organes. Parler du don d’organes avec des amis, des collègues, est utile pour mûrir son opinion ou se sentir plus à l’aise avec le sujet, mais il est essentiel de dire son choix aux personnes qui vous sont les plus proches : votre famille ou toute autre personne qui partage votre vie.

Demander le choix de vos proches en retour

Lancer une conversation sur le don d’organes est aussi l’occasion d’interroger vos proches sur leurs propres choix sur le don d’organes après la mort.
Le constat de mort repose sur trois observations cliniques : l’absence totale de conscience et de mouvements, la disparition totale des réflexes du tronc cérébral, l’absence de respiration spontanée..

Tout le monde peut être amené à donner ses organes, tout le monde peut un jour avoir besoin d’une greffe de tissus ou d’une transplantation d’organes.
La greffe ou la transplantation est le remplacement, au moyen d’un acte chirurgical, d’un élément du corps humain qui ne fonctionne plus par un élément du corps humain qui fonctionne correctement. Cette technique envisagée par les médecins lorsque plus aucun autre traitement ne marche.. Mais on l‘oublie souvent, tout le monde peut également être sollicité pour témoigner en urgence de la volonté d‘un proche brusquement décédé.
La décision sur le don d‘organes est un processus : chacun avance à son rythme. L‘important est de laisser la porte ouverte à de futurs échanges, et d‘y revenir lorsque l ‘occasion se présente.

La carte de donneur

Le donneur est la personne sur laquelle le prélèvement d’organes et/ou de tissus a été effectué.
La carte de donneur constitue une trace de votre accord. Elle peut aussi vous aider à consolider votre engagement ou à en discuter.
Mais la carte n‘a aucune valeur légale : carte ou non, l’équipe de coordination doit consulter les proches avant d‘envisager tout prélèvement.
Actuellement, La carte de donneur ne peut donc en aucun cas remplacer une conversation avec vos proches.